Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le petit monde de Blablatine

Sexy time du mercredi : Les insultes au lit, ça émoustille ou ça fait peur ?

Oyez, oyez, sujet grave aujourd'hui, nous parlerons des insultes. Non pas des insultes des politiciens, ni de celles de certains collègues, mais des insultes qui excitent et vous prennent par surprise...

 

Filles-et-garcons-quand-c-est-la-toute-premiere-fois_rubriq.jpg

 

Et oui, il y a des gens qui sont émoustillés par certains mots crus au moment des ébats amoureux, quand la tension est au plus haut, quand l'instinct reprend le dessus et que la bête qui sommeille chez les amants s'éveille pour exploser !

 

Bien sûr cela dépend de la sensibilité, et je vous avoue qu'il n'est pas dans les habitudes personnelles de votre Blablatine d'aimer se faire insulter, peu importe le contexte ou le sex appeal de celui-ci qui insulte !

Mais si j'ai pu parler de libertinage sans le pratiquer, je peux parler d'insultes sans l'apprécier, simplement pour mes curieux lecteurs et lectrices qui peuvent être défiés par ces petits mots coquins, crus ou un brin obscènes...

 

Comment ça marche ?

 

Le concept est simple, ça peut aller de mots chuchotés à l'oreille comme « prend moi fort » (que l'on a déjà connu pour la plupart d’entre nous) avec un mordillement d'oreille ou de brûlants baisers , à des insultes de tous les jours, pas celles des automobilistes mais le genre « tu aimes ça s... ».

 

Il faut, de ce que j'ai compris, une totale confiance et un respect réciproque pour être sûr que l'autre ne prenne pas mal votre tentative pour pimenter le sexe. Je conseille donc d'en discuter en préalable, ou bien de prévenir l'autre si vous vous sentez rabaissé car vous n'êtes pas sur la même longueur d'onde du coup et la complicité disparaît !

 

En général, ce sont plutôt les hommes, parfois assez primaires au moment de jouir, qui pour pousser et défier leur partenaire, l'inviter à se lâcher sans tenir compte de la morale et de la bienséance imposées aux femmes depuis leur plus tendre enfance, prononcent des mots crus voire insultants à leur partenaire. Cela a deux effets, soit elle va lâcher prise et cesser de réfléchir, laisser son instinct la dominer pour le plus grand plaisir de son homme, si elle a confiance et qu'elle aime ça. Soit elle va s'enfuir, ou lui mettre un coup dans les testicules car non elle n'est pas une «s... » , se promettant de ne plus jamais connaître cette situation , assez extrême tout de même !

 

66588985.jpg

 

L'avis de Blablatine :

 

Je pense sincèrement que si les deux amants sont dans le même esprit de jeu et en ont discuté avant, comme un fantasme de plus, ou qu'ils sont clairs sur le fait que ce ne sont pas des mots destinés à blesser mais à exciter, à repousser les limites pour plus de plaisir, plus de passion, cela peut marcher...

 

Toutefois, je dois bien reconnaître que moi si on me traite même de « garce » pendant un moment intime, je me sentirai sale, et que les seules fois où j'ai abordé le sujet avec un homme je lui ai juste dit « si tu me fais ça, je vais me sentir nulle car les femmes complexent beaucoup, et du coup tu bloqueras mon plaisir et notre complicité » (méthode testée et approuvée les filles car un mec qui bloque votre plaisir va trouver d'autres mots ou se taire pour ne pas tout gâcher, sinon c'est un looser), ou plus simplement « insulte moi et je te mets un coup de genoux dans les … pour que tu ne fasses plus jamais cette erreur » mais je reconnais que là c'est plutôt radical et que bien tourner sa phrase est plus efficace si vous voulez rester en couple !

 

Après tout, ce n'est pas un psychopathe (normalement) mais juste un homme très tendu sexuellement qui souhaite vous faire vibrer au point d'en oublier les bonnes manières, pour vous pousser dans vos retranchements... La seule chose qu'il faut se demander c'est « que fera-t-il si vous lui faites le même coup ? ». S'il réagit pareil et le prend comme un jeu ça va, mais s'il le prend mal, la technique du coup de genoux ou du « tu ne me touches plus si tu fais ça » peut vous permettre de vous respecter vous-même avant tout pour ne pas perdre confiance en vous, ce qui signe l'arrêt de mort du plaisir féminin (oui nous sommes des cérébrales) !

 

Voilà, j'espère vous avoir éclairé sur ce sujet sensible, je pense qu'il revient à chacun de connaître ses limites et de savoir les définir avec son ou sa partenaire. Le plus important c'est d'en parler, que ce soit un fantasme caché (qui peut être assouvi) ou bien une gêne qui s'installe...

 

C'est à vous !

 

Que pensez-vous des insultes au lit, cela vous excite ou au contraire cela vous fige ?

 

 

     Sexy time n° 59

coeur1bis

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article

working-mum 29/03/2012 19:22


haha tu vas connaitre nos pratiques par coeur si ça continue!! je pense qu'il faut essayer au moins une fois pour voir...on peut avoir des surprises!!

blablatine 29/03/2012 22:37



Chacun a sa sensibilité sur le sujet, je crois que c'est une question de point de vue et de confiance aussi... entre les deux amants.



LiLie 29/03/2012 18:14


Arf, je suis pas trop pro-insultes au lit... mais je trouve qu'il est souvent très excitant d'entendre des ptits mots cochons durant l'acte ;)

blablatine 29/03/2012 22:35



Oui, il y a une différence entre les mots doux, les mots crus dits "cochons" et les insultes, je pense que c'est une question de degré tout cela ! J'avoue que certaines expressions peuvent
exciter, mais les insultes ça touche plus à l'intime et à l'estime de soi je trouve, bizarrement ! Merci d'avoir commenté ;-)



DarkGally 29/03/2012 12:28


perso ça me fige. Le premier qui m'insulte sans me prévenir, je le mords là où ça fait mal

blablatine 29/03/2012 22:33



Mdr oui tu as raison, on est pas né pour se faire insulter ;-) Si tu n'aimes pas mord ! J'adore l'image de ton message ;-)