Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le petit monde de Blablatine

Love et autres drogues ...

 

  

 03C003C003878118-photo-love-et-autres-drogues.jpg     C'est le film qui a fait polémique sous ses aspects de bonne petite comédie romantique américaine ! Mais pourquoi me direz-vous? Et bien simplement parce qu'il s'agit de deux accros du sexe naviguant d'une conquête d'un soir à l'autre, vivant des aventures passagères et profitant sans vouloir s'engager. On y découvre aussi la plastique impeccable d'une Anne Hathaway renversante, qui change totalement son image d' actrice sage persécutée par sa boss !

 

Je cours donc voir le film avec mon amie M, qui déjà en voyant l'affiche me disait « ça c'est bien un film de filles... on y va quand ??? ».

Pas de déception sur la rencontre de ses deux Casanova des temps modernes, une petite polémique tout de même tout de même car c'est pour une fois la femme qui propose une après-midi torride à l'homme, les femmes prennent le pouvoir et assument donc ici leurs envies sexuelles, ça nous change !

 

Puis, un autre aspect du film prend le dessus, un thème original et très peu traité hélàs dans notre société pourtant de plus en plus concernée (alors que les peureux de l'engagement qui tombent amoureux on connaissait...), l'héroïne de 26 ans a la maladie de Parkinson, et cela a totalement changé mon regard sur le film car l'enjeu de leur relation est beaucoup plus important, et qu'on nous parle enfin dans un film de comment vivre avec cette maladie de plus en plus fréquente et sans remède encore aujourd'hui.

 

Comment vont-ils gérer cette relation qu'ils n'attendaient pas et accepter d'avancer ensemble ?

 

L'avis de Blablatine :

 

Un film à voir car à la fois touchant, drôle, résolument moderne et beau.

Parce que derrière le glamour et l'histoire d'amour il m'a fait m'identifier à une personne jeune et pétillante qui vit à fond sa vie en dépit de la maladie et des coups durs, de la fatigue, du coût des traitements, en gardant un mince espoir de guérison. Cela m'a fait vraiment réfléchir et m'intéresser à la maladie de Parkinson mais aussi aux autres qui n'ont pas encore de remèdes capables de guérir les patients atteints.

 

Il n'y a pas de pitié ici ou de ridicule, il n'y a pas de préjugés. Juste des gens modernes qui se servent les uns des autres pour assouvir leurs envies, sans vouloir montrer qu'ils ont un coeur, qu'ils ont des peurs, et qui peu à peu comprennent que parfois on doit se battre pour ce que l'on veut.love-et-autres-drogues-de-edward-zwick-1.jpg

 

Rien que pour ça, ce film vous enrichira... alors foncez !

 

La note : ***

 

 

 

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article