Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le petit monde de Blablatine

L'idée du week-end !!!

Un voyage télévisuel hors du temps ... 

 

   Ce week-end, votre Blablatine est restée au calme un samedi soir ! Non, ne vous indignez pas, j'ai une vie sociale équilibrée, mais j'avais besoin de repos après un périple parisien en compagnie de mes deux petits loustiques de désormais six et huit ans (non je n'ai pas accouché cette nuit, ce sont mes frères) et mon amie M. !

 

Bref un samedi soir devant la télévision, ça ressemble à quoi ?

 

Je vous avoue que je suis déçue qu'il n'y ai plus d'identité télévisuelle comme les « trilogies du samedi » de M6 que je suivais plus jeune avec fébrilité et que j'ai dû me résoudre à regarder des programmes plébiscités par mes frères ! Ce qui nous donne un choc spacio-temporel hallucinant entre deux programmes :

 

L'école des fans (new generation) VS « Le grand show des enfants » (old school)

 

michael-youn-ecole-des-fans.jpg

 

Devant tant d'enfants chantants, et avec une petite pointe de manque de mes petits bouts rentrés chez eux, je me suis prise aux jeux de ces deux émissions et j'avoue avoir souris par moments et trouvé ça chou, mais quelque chose me gênait... J'ai l'impression que la génération 2000 cherche encore sa place, et moi qui suit des années 80, qui ai connu la grande époque des dimanches de Jacques Martin (non les enfants, l'école des fans n'est pas une nouvelle émission de Gulli!) et bien je suis restée estomaquée devant des hommages rendus par les enfants à « d'illustres chanteurs » comme Michael Youn ou Magic System !

 

Je ne suis pas radicale et il fait vivre avec son temps, mais là certaines paroles me laissent perplexes quand à l'éducation et la perception du monde de nos futurs bambins :

 

Michael Youn, Fous ta cagoule :

 

Représente le hardcore des montagnes en direct de la Savoie
- Savoie ou bien ? - Non Savoie pas

Mec c'est l'pôle Nord, on s'gèle les grelots
Bordel, il fait plus froid qu'dans ton frigo
Un pied dehors direct c'est la pharyngite
La morve au nez, les microbes qui s'agitent
Alors écoute avant qu'y s'ra trop tard
Avant qu'tu s'ras tout dur comme un surgelé Picard
On n'est pas v'nu pour jouer les papas poules
Mais un conseil mon gars, Fous Ta Cagoule !

 

ecole fan magic system
Magic System : Chérie Coco :

Cherie coco faut pas blaguer
C'est une affaire de dolce et vita
On est là pour le show

[Magic System:]
Ooh C'est toi qui m'as dit de faire le show
Cherie coco t'as cherché tu as trouvé
Allons y doucement faut pas forcer
A nous allé c'est comme ça qui faut danser

 

 

  Alors bien sûr, c'est fun, c'est drôle, ça fait rire les adultes et les enfants qui ne comprennent pas tout ce qu'ils chantent, et je reconnais que les chanteurs en question se sont montrés adorables avec les petites bouilles qui luttaient avec les paroles ! Quant au choix de Philippe Risoli, il est très judicieux !  Mais si j'avais pu deviner qu'on entendrait de telles choses dans un programme censé être éducatif et montrer l'exemple, donner des références musicales, je pense que je n'aurai pas voulu le croire !

Alors suis-je « old school » ou « has been » d'être surprise et un brin dérangée par ces messages délivrés aux enfants pour redonner un peu de dynamisme à des programmes télévisés qui ont vingt ans et qui perdent un peu leur âme pour un peu plus d'audimat ? Fort bien je l'assume ! Il faut vivre avec son temps mais quand ce sont vos enfants qui chanteront tout cela, parleront comme cela à six ans, vous ferez un peu la tronche vous aussi je vous le dit ! La télévision est devenue une référence, et en ce samedi soir, je me suis sentie vieille d'un coup à seulement 23 ans, parce que mes programmes d'enfance, qui m'apprenaient de vieux tubes et me faisaient rêver ne font plus rêver nos enfants, se prenant seulement pour d'apprentis stars académiciens !

Le-Grand-show-des-enfants.jpg

   En revanche, sur la première chaine, les voix étaient jolies et les tubes des années 70, 80 et 90 plus qu'exploités, mais aucun tube moderne qui ait moins de dix ans ! Pourtant ils chantent anglais, ils jouent la comédie, ils ont des têtes d'anges, mais a contrario de l'école des fans, j'ai trouvé qu'on excluait totalement ce que vivent désormais les enfants, car un gamin de 12 ans qui chantent Claude François ou du Guichard, ça a son charme mais ils ne savent sans doute même pas qui sont ces gens ou dans quel contexte ils chantaient ! Pourtant je reconnais qu'ici aussi, le choix de Liane Foly pour l'animation était entre intéressant et décalé... Mais ce programme me semble lui aussi hors du temps, à l'autre extrême du premier !

Le bon point :

Dans les deux émissions, les enfants ne sont pas sous pression car les notes sont généreuses et attribuées par les autres enfants dans l'école des fans, et ce sont les chansons et non les notes qui sont sujets aux votes du public dans le grand show des enfants ! Cela reste donc des tremplins et une source d'amusement pour les enfants, maintenant aux grands de prêter attention aux dessous du décor !

grand_show_enfants_30042011.jpg

La conclusion du week-end ?

Non je ne vous dis pas tout cela pour vous écoeurer des programmes pour enfants, ou pour dénoncer une quelconque utilisation des enfants pour donner une bonne image à une chaîne de télévision (quoique ?) mais en ce samedi soir, mon idée du week-end est un rien tombée à l'eau car je pensais replonger en enfance, et que je m'aperçois que les enfants des années 2000, entre nostalgie et priorités aux ventes de tubes de l'été sans paroles intelligibles, ils sont un peu paumés ! Alors ils s'en amusent mais se rendent-ils compte de ce qu'ils chantent, de ce qu'on leur apprends ?

C'est décidé samedi prochain, je prends un ceinture de sécurité pour regarder la télé ou je sors ! Et je vous le dis, même enfant en quête de gloire et de paillettes jamais je n'aurai chanté la macarena (même si c'était « in ») à l'école des fans !

 

L'idée du week-end n° 18

vacances soleil

 

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article