Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le petit monde de Blablatine

Sexy time : La galanterie est-elle incompatible avec le féminisme ?

Sexy time : La galanterie est-elle incompatible avec le féminisme ?
  • Lorsqu'on est une femme active, qui se débrouille par elle-même, on entend souvent cette ritournelle « vous avez voulu l'égalité, alors on ne va pas vous aider vous êtes de grandes filles ». Certes, le fait est là, cependant je m'interroge sur le lien de cause à effet que l'on fait entre l'émancipation féminine et la galanterie...
  • Personnellement, je suis en faveur de l'égalité hommes-femmes, sans pour autant faire prévaloir une suprématie qu'elle soit intellectuelle ou physique de l'un des deux genres. Je pense que nous sommes complémentaires, plus ou moins à l'aise avec certaines choses, et c'est cette complémentarité qui nous rend la vie plus agréable. On choisit généralement un partenaire qui nous complète et comble nos lacunes par ses points forts, sources d'admiration et de respect.
  • Que l'on parle de sens de l'orientation, de ménage, de repassage, de mécanique, de monter un meuble Ikea ou bien de s'occuper des enfants, les rôles de l'homme, de faire les comptes ou d'organiser un voyage, le rôle de l'homme et de la femme se confondent et ce n'est pas forcément celui que l'on pense qui s'en sort le mieux, et c'est fort heureux !
  • Par contre, du haut de mon mètre cinquante, je reconnais que je ne peux pas porter plus que mon poids de courses, briser une planche en deux à mains nues ou régler une tringle de rideau à deux mètres de haut aisément. C'est peut être possible avec les bons outils mais j'apprécie alors la galanterie masculine qui consiste à me proposer de l'aide, avec le sourire, ou bien encore un siège dans le train.
  • Est-ce désuet ? La galanterie est en effet quelque chose qui nous ramène en arrière, de très traditionnel, mais comme la plupart des traditions se perdent avec certaines valeurs comme la solidarité et la politesse, je ne le prends pas comme une faiblesse quand on me propose de l'aide, tout comme je laisse toujours à une personne agée (homme ou femme), un enfant ou une femme enceinte ma place dans une file d'attente ou les transports.
  • La galanterie fait donc pour moi partie du savoir-vivre et tandis qu'un homme me proposait de porter mes courses alors que je pouvais me débrouiller, je me suis étonnée que cela ne m'arrive pas souvent et de me sentir presque coupable si j'acceptais, moi qui m'assume plutôt bien au quoitidien. Lorsqu'on m'a tenu mon gobelet ou la porte à l'entrée d'un restaurant la semaine dernière, ce fût ce même sentiment de surprise et de gratitude à la fois. Finalement ça ne mangeait pas de pain et était proposé avec gentillesse et sans aucun jugement.
  • Si nous ne sommes pas obligées de saisir l'opportunité mesdames, la galanterie ne reste-t-elle pas séduisante ?
  • Un homme galant nous donne davantage confiance en lui, et en comparaison d'un homme qui nous plaît sans avoir de manières ou de marques de respect, nous irons probablement plus naturellement vers un homme galant qui véhicule de bonnes ondes et des valeurs plutôt saines non ?
  • Alors oui, il y aura toujours cet attrait pour les hommes inaccessibles ou bad boys, mais je vais de plus en plus vers les hommes galants (sans en faire trop) avec l'expérience car cela me permet de me projeter plus facilement sur une relation sérieuse qu'avec un bad boys qui émoussera son attention envers moi après quinze jours, et ne me permettra pas de me sentir unique ou spéciale comme me l'offre l'homme galant. C'est surtout un intérêt particulier que l'on porte à l'autre, pour lui être agréable ou lui venir en aide.
  • Pour preuve, mesdames, Simon Baker en tête de cet article dans la publicité Givenchy, qui tient un parapluie à une jeune femme ou lui évite une flaque d'eau en la portant sur un vélo, n'est-ce-pas de la galanterie sexy ? Je dirai même la galanterie à la française, comme les étrangers se la représente. A méditer !
  • Quant aux messieurs quoiqu'on en dise, restez galant et respectueux ça finit toujours par payer ! 
Sexy time : La galanterie est-elle incompatible avec le féminisme ?

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article