Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le petit monde de Blablatine

Sexy time : de l'art d'être draguée par une femme...

Sexy time : de l'art d'être draguée par une femme...
  • S'il est souvent simple de voir venir un homme prêt à vous croquer au moindre bonjour, croyez-moi il est bien plus compliqué de déceler les intentions féminines ! Le regard fiévreux mais empli d'une douceur méconnue, j'avoue que lorsque cela m'est arrivé, ce fût l'occasion de mieux comprendre ce pouvoir de séduction qu'ont les femmes et combien il est dur de résister pour ces messieurs.
  • En effet, un homme qui reçoit des avances d'un autre homme se sent comme « piégé », l’assaut du regard se voulant plus démonstratif et la symbolique de sa virilité étant alors pour lui menacée. Du coup, les intentions sont claires tout comme le rejet, parfois hélàs brutal, de la « cible » de cet élan amoureux.
  • Pour ce qui est de la femme abordant une autre femme, cela est un peu plus subtil, non pas qu'elles soient plus malines mais simplement parce qu'il y a une approche plus en douceur et que par nature, les femmes maintiennent une proximité entre elles, devenant des confidentes très rapidement. Qui n'a pas entendu le fameux « entre femmes on se comprend » ou encore « solidarité féminine mec tu ne peux pas lutter » ? Et bien, comment réagiriez-vous si cette phrase devenait une accroche de drague ? Ça se complique tout à coup hein !
  • Cependant, une lueur prédatrice , comme venue du bas ventre, trahira la séductrice qui ne veut pas vraiment devenir votre meilleure amie mais plutôt vous initier à son lit... Une fois démasquée, soit elle déchante par un « non je préfère les hommes », soit c'est une opportunité qui s'ouvre, et ce quitte ou double rend la chose très complexe car la séductrice n'entend pas le « non », même franc et massif, comme j'ai pu le constater à diverses reprises. Les mœurs actuelles et cette petite possibilité que « sur un malentendu cela puisse marcher » (Jean-Claude Dusse, une pensée pour toi!) puisque l'on a plus vraiment besoin de se déclarer lesbienne ou de se détourner des hommes pour vivre une expérience homosexuelle avec une femme de nos jours, font que ces dernières nous rétorquent cette fameuse phrase indélicate mais qui se veut efficace « tu ne peux pas savoir si tu aimes ça tant que tu n'as pas essayé, une femme connaît mieux le désir d'une autre » .
  • Bien entendu, il n'y a pas de schéma pré-établi ni de vérité absolue, mais je reconnais qu'une femme peut être tenace tandis qu'un homme se hasardera moins à cette remarque ! Par peur de s'en prendre une en se montrant trop insistant sans doute d'une part, mais surtout parce qu'il est vrai que les femmes se sentent souvent plus flattées qu'honteuses d'être désirées par une autre, d'autant plus si celle-ci est sublime... Depuis la petite enfance nous avons toujours eu une tendance à nous comparer instinctivement et il y a une sorte de pouvoir, qui n'est pas lié à la jalousie, mais néanmoins au fait qu'une autre ait envie de nous, en plus du mystère de cette approche différente, surprenante et souvent déstabilisante.
  • En bref, la réaction de Blablatine est de tenter la diplomatie au départ, et si cela ne suffit pas, et bien je dis clairement que j'ai besoin d'un phallus masculin pour jouir et que toutes les bonnes volontés du monde ne pourront me détourner des hommes au profit des femmes, même si les hommes ne me comprennent pas toujours ! Là aucune contre-argumentation possible, mais je remercie la demoiselle et je lui dis que je suis flattée, et que si j'avais préféré les femmes j'aurai été honoré de vivre cela avec elle. Et oui allez savoir pourquoi les femmes qui me draguent sont toujours des bombasses, frustration quand tu nous tiens ! Enfin au moins j'ai l'admiration et l'intérêt de mes amis de la gente masculine... En revanche, si la demoiselle n'en démord pas, je suis contrainte de filer à l'anglaise, comprenant alors qu'elle ne lâchera pas sa « cible » pour m'avoir à l'usure !
  • Il n'y a pas de réaction idéale, j'essaie simplement de me mettre à la place de cette femme fort courageuse, tout en ne laissant pas flotter de vains espoirs sur mon potentiel coming-out. Mais grâce à ces quelques expériences, je vous comprend mieux messieurs car il est si difficile de décevoir, surtout quand on sent la douceur et la fragilité dans le regard de son chasseur...
Sexy time : de l'art d'être draguée par une femme...

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article