Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le petit monde de Blablatine

Sexy time : quand le langage du corps dépasse les frontières...

  • Alors que je me trouvais à Londres pour quelques jours de congés bien mérités, je suis retournée dans un club de salsa que je fréquente depuis plusieurs années par intermittence. C'est drôle comme je m'y sens comme chez moi chaque fois que mes pas se fondent parmi ceux des danseurs anglais, alors que je m'y suis rendue quatre fois tout au plus !
  • Mais pourquoi donc est-ce-que je me sens plus libre en dansant à l'étranger ?
  • Je pense que je retrouve quelques repères connus, juste de quoi m'adapter à ces nouveaux visages, mes gestes sont maîtrisés dès les premières mesures quand la musique latine résonne, enivrante et exotique. J'ondule et j'enchaîne les figures de façon instinctive, virevoltant de partenaire en partenaire, comme si j'avais grandi entre ces murs, m’imprégnant de leur rythme et de leur manière de danser, comme j'en ai l'usage en France. Ca y est, c'est ma maison !
  • Je saisis alors cette soif de l'inconnu, cette envie de découvrir d'autres pas et d'autres visions du monde, car c'est ce sentiment unique qui va au-delà de la différence culturelle ou du lieu où l'on se trouve dans le monde. Ce mélange subtil entre mystère et instinct, c'est la vraie force de la danse et je vous invite à essayer la danse de couple car cela vous permettra d'apprendre à savourer un partage, à vous ouvrir et vous adapter à l'autre, conscients des limites à ne pas franchir et de ce que vous pouvez offrir à votre partenaire pour le ou la faire sourire, peut être initier une conversation, ou bien simplement vous sentir progresser parce que vous ne vous sentez pas jugés mais en confiance. Et oui, vous n'êtes pas seul(e) dans ce bateau, voire même cette galère pour certains qui n'ont pas le rythme dans la peau, et après tout le rire, c'est également universel !
  • A l'étranger, danser est donc à mes yeux un vrai bonus car c'est l'occasion d'échanger avec des habitants, par des gestes simples, sans besoin de réfléchir aux traductions ou d'essayer d'élaborer des expressions intéressantes pour charmer l'autre. Tout devient simple et fluide, comme si vous parliez un langage universel, celui du corps... Bon, j'avoue que c'est l'occasion d'échanger quelques phrases tout de même au détour d'un « Dile que no, dile que si », puisque mes partenaires sont plutôt locaces à l'idée de fréquenter une frenchie, je suis à leurs yeux comme un petit fruit exotique, mystérieux, souriant et sorti tout droit de nul part !
  • J'ai constaté différentes manières de danser d'ailleurs, plus ou moins collés, avec des contre-temps et des figures nouvelles, des variantes musicales et franchement quelle sensation géniale de pouvoir découvrir encore après quelques années de pratique, cela permet de se sentir à l'aise tout en ressentant toujours l'excitation de la nouveauté dans les veines. En bref, grâce à la danse, j'ai rencontré le rythme cubain, canadien, antillais, américain, et bien sûr anglais. Ce que je peux vous en dire, c'est qu'il n'y a pas deux danseurs identiques dans le monde mais qu'il y a mille façons de les découvrir, alors en piste !
Sexy time : quand le langage du corps dépasse les frontières...

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article

martel 18/09/2015 17:46

Tu vas seule dans les clubs de salsa étrangers? Alors la grand respect, je pense que je serai incapable d'aller seul en club

Blablatine 21/09/2015 00:58

Et oui ! Chacun ses petits bouts de courage ;-) Après ça reste de la danse donc c'est un très bon moyen de se mêler aux habitants !