Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le petit monde de Blablatine

Sexy time du mercredi : L’opération « crapauds »

Sexy time du mercredi : L’opération « crapauds »

Tandis que la saison des mariages bat son plein, je vais ce soir me pencher sur un nouvel adage : « il faut embrasser beaucoup de crapauds pour trouver son prince ». Parmi mes amis (hommes et femmes confondus), pourtant sympas, pourvus de jolis attribus et plutôt cultivés, tous les célibataires me répètent la même chose c’est-à-dire qu’ils sont lassés, fatigués d’enchaîner les rencards et des histoires qui ne leurs permettent pas d’avancer et de vraiment vibrer sur le long terme, ni même le moyen terme en fait…

  • Ah la la, l’amour ne se commande pas et ne se prépare pas non plus comme des entretiens professionnels hélàs ! Du coup, on a beau tout essayer, rien n’est vraiment sous contrôle et on avance chacun avec nos idéaux en tête, nos critères et nos bagages sentimentaux du passé. On rencontre en provoquant le hasard car nous l’avons déjà vu, les coups de foudre dans la file d’attente et les déclarations enflammées dans le métro ont désormais la vie dure. Certains sortent beaucoup, d’autres surfent sur le net, mais au final une mécanique bien huilée se met en place d’une façon méthodique, presque robotisée, et le nombre de contacts finit par prendre le pas sur la qualité des rencontres.
  • C’est à ce moment là, découragés mais prêts à nous engager et à poser l’idée audacieuse d’un couple, que nous sommes soudain reboostés par l’opération « crapauds », car si certains élus ont trouvé leur moitié très jeunes ou sans effort, pour la plupart il faudra s’armer de patience et sortir les rames ! C’est parti pour la chasse au fantasme vivant…
  • En prime, petit bémol pour les dames puisque il y aura bien souvent le tabou du nombre de conquêtes sexuelles qui gêne un chouilla quand Mr se questionne sur les performances de nos ex et le nombre d’orgasmes ou de partenaires « testés » avant LA rencontre. D’autant plus que si vous regardez bien, il y en a toujours un ou deux qui rôdent autour de vous tels des loups et ne sont jamais loin. Bah en même temps on ne l’a pas trouvé en claquant des doigts le chéri sur mesure, donc il a bien fallu tâter du crapaud hein ! Et puis, pour les hommes l’expérience est un vrai plus et un appui qui leur donne confiance en leur sex appeal et les aide à s’épanouir, à prendre des initiatives sous la couette quand il le faut, à apprendre à écouter avec le temps de mieux en mieux le corps féminin.
  • Alors pourquoi les femmes ne seraient pas avantagées par ces expériences au lieu que se sentir coupables ? Simplement parce qu’elles se sentent jugées par la société codifiée et veulent être parfaites jusqu’au bout des ongles (ce qui me semble plutôt utopiste mais que voulez-vous les femmes sont rêveuses). Je vous invite à lire mon article précédent sur le syndrôme de la « princesse en société et pute au lit » qui confirme tout cela. Bref les femmes sont partagées entre curiosité et sagesse, idéalisme et impatience à force de croiser des crapaux, ce que je nomme personnellement « le syndrôme du mon chéri », traduisez un homme-chocolat tendre et piquant à l’intérieur, sous un enrobage de force et d’élégance… Ah si seulement on pouvait trouver sa moitié comme on choisit sa tablette de chocolat, la vie sera plus simple non ? Prenez-moi une tablette de chocolat noir 70% avec éclats de noisettes svp !
  • Trêve de plaisanteries, nous cherchons toutes un homme qui sorte du lot et nous donne cette étincelle dans le regard qui nous fait nous sentir si belle et si unique… Pour les hommes, l’étincelle vient plus rapidement, mais peut se tarir plus vite, et elle est d’abord axée sur la première impression, l’instinct, donc le physique et l’alchimie qui se dégagent des demoiselles, ce qui au départ semble plus simple mais finalement les femmes sont plus vites déçues sans aller plus loin dans la relation, les hommes vont plus loin mais se lassent avec le temps de leur compagne ensuite, ce qui donne quelques désillusions ! C’est pourquoi il faut surtout rester centré sur son bonheur avant de vouloir se caser, se sentir prêt et bien dans ses baskets avant d’entamer une relation et rester à l’écoute de l’autre pour continuer de le surprendre une fois que l’on a trouvé son « âme sœur » qui nous fait « whaou ». Attention, même dès le départ il faut avoir des petites attentions ! La galanterie se perd messieurs c’est un peu facile le coup de l’égalité des sexes pour partager le prix du coca ou ne pas tenir la porte et mesdames inutile de sortir le shorty gainant ou les chausettes en pilou sur dessous dépareillés dès le second mois…
  • Bref, j’en reviens à mon introduction car c’est la saison des mariages, et donc des témoins ! Rencontres inédites en vue, atmosphère chic et fleur bleue au possible, profitez-en pour débusquer votre perle en sortant des sentiers battus du quotidien. Surtout récupérez pleins de bonnes ondes positives pour voir que ça a du bon parfois quand on est lasse des flirts impromptus et des rencards décevants de lever le pied sans être « en chasse », de prendre le temps de se séduire, de plaire sans stress, en tenue du dimanche.
  • En conclusion : soyez beaux et smarts, montrez tous le prince ou la fée qui sommeille en vous, car votre plus grande richesse, c’est vous…
Sexy time du mercredi : L’opération « crapauds »
Sexy time du mercredi : L’opération « crapauds »Sexy time du mercredi : L’opération « crapauds »
Sexy time du mercredi : L’opération « crapauds »

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article