Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le petit monde de Blablatine

Sexy time du mercredi : le syndrome de la performance, c'est grave docteur ?

Sexy time du mercredi : le syndrome de la performance, c'est grave docteur ?
  • Alors que je tombe sur un article de « Be » qui parle de cette performance que les femmes, comme les hommes avant elles, font passer avant le plaisir, je décide de me pencher sur le sujet et hop me voici devant vous !
  • Une phrase en particulier m'a choquée, mais il faut dire qu'elle est faite pour ça si je puis dire... Vous avez peut être déjà entendu l'expression « les hommes veulent une princesse en public et une pute au lit » et si ce n'est pas le cas et bien désolée de vous l'avoir apprise . Cette expression est révélatrice de cette tendance à la comparaison avant la passion, phénomène dû à l'éducation de notre génération aux strings et aux sex toys, l'accès simplifié au porno via le net et les pubs qu'on nous met sous le nez depuis qu'on a 5 ans alors même que maman nous lisait encore les histoires de Blanche-Neige.
  • Oui, les femmes d'aujourd'hui peuvent faire du sport en ayant leurs règles, elles sont fortes et indépendantes, capables de jouir seules, de gagner leurs vies, d'avoir un job intéressant, un statut dans la société par elle-même et du coup l'homme n'est plus sur un pied d'estale. On a même le droit de vote dis donc ! Par contre côté plaisir ça donne quoi ? Avons-nous vraiment évolué sur nos plaisirs ou simplement multiplié les gadgets et les positions ?
  • Les extrêmes comme le sadomasochisme, avec jeux de rôles, menottes, masques, cravaches, sont devenus très à la mode (si si rappelez-vous de « Cinquante nuances de Grey » mesdames). De même, les plans à trois et clubs échangistes se sont banalisés, on est « out » si on a pas eu une relation homosexuelle dans sa vie vous savez... Que dire du Kama-sutra, qui existe même en version « Le Kama-sutra pour les nuls » ? Il faut varier pour garder son homme, il faut avoir des dessous affriolants et le sourire make-up en rentrant à la maison après une dure journée, prête à écarter les cuisses et à se montrer créative en un éclair, comme un ultime défi de la journée... Il ne faut pas se laisser aller finalement, mais organiser sa vie sexuelle comme sa vie quotidienne, jongler toujours, jouir parfois, donner du plaisir tout le temps, rester flexible en toutes circonstances, et le plaisir dans tout ça ? Pardon de me répéter, mais alors qu'on me demandait encore le week-end dernier à quoi ressemble un orgasme, alors que j'ai déjà plus joui grâce à un petit canard qui fait « brrr » qu'avec certains de mes chéris, je me permets d'insister !
  • L'avis de Blablatine :
  • Ma théorie ? Lorsqu'on jouit seule, on apprend à connaître son corps, on s'absout des contraintes, des codes de la société qui oui, je le reconnais, aimerait que l'on soit des princesses en public, bien comme il faut, bonne mère, bonne épouse, et bonne tout court lorsque la couette vient nous recouvrir. Il faut savoir prioriser car on ne peut pas tout faire, le corps n'est pas infaillible et n'aime pas trop la pression, mais si vous y pensez l'orgasme est généré par cette faiblesse du corps qui dit stop, qui étire nos muscles et notre endorphine jusqu'à ses limites pour exploser donc les failles ont du bon je vous assure !
  • Je vous invite mesdames à jouir seule pour vous apprendre à lâcher prise, pour vous libérer du regard de l'autre, pour défier la société, pour ne penser qu'à vous et à cerner votre plaisir l'espace d'un instant... Si vous ne le sentez pas, demandez à votre amant de vous caresser jusqu'à ce qu'il parvienne à vous stimuler, sans pénétration, juste pour localiser vos zones érogènes et vous exciter au maximum avant de faire l'amour. Non pas par effet de mode, et cela ne passe pas par des sex toys à tous les coups (Dieu nous a doté des jolies mains élégantes et douces...) mais comme vous en avez envie, et croyez-moi, mieux vous connaitrez vos sources de plaisir, plus vous serez libres et épanouies, et plus vous parviendrez à jouir à deux !
  • Bon, personnellement je préfère mon canard à mes mains, mais je veux vous dire qu'il n'y a rien d'obligatoire, le plaisir, et rien que le plaisir de prendre tout son temps, de se perdre dans l'obscurité, de pousser ses sens à l'extrême par de la douceur et de l'agilité, et non par une gorge profonde ou un « plan cul régulier » (PQR pour les novices). Si vous avez envies de tester des extrêmes, faites-le, mais je vous en supplie soyez sures d'en avoir vraiment envie car une mauvaise expérience peut vous refroidir pour un moment et vous bloquer niveau plaisir. C'est aussi une question de timing...
  • Et les hommes dans tout ça ?
  • Ils sont perdus les pauvres ! Je ne cherche pas à les plaindre mais eux le culte de la performance ils ne connaissent que ça depuis l'enfance, donc si les femmes s'y mettent, qui viendra les guider sur les voies de la tendresse, de la sensualité, des jeux de séduction sans brusquer les choses ? A force de nous « masculiniser » dans nos rapports sexuels et d'exiger un orgasme à tous les coups et un sexe bien dur tout le temps, ils en perdent le Nord si je puis dire et hop, la panne, hop l'éjaculation précoce, hop l'hésitation... Vous n'y êtes pas toujours pour quelque chose, mais j'ai appris que l'assurance que nous dégageons mesdames, troublent déjà les hommes au point de leurs faire perdre leurs moyens, leurs libidos même parfois. Bon après ma petite période vexée j'ai cherché à discuter car je suis plutôt curieuse et j'aime pouvoir vous glisser des conseils à l'oreille...
  • Ils se trouvent que les hommes ne craignent pas que l'on soit toute pourrie, mais trop forte pour eux. Ils ont avant tout peur de ne pas être à la hauteur, trop mous, trop petits, trop peu endurants par rapport aux films, aux copains, à nos ex. En plus, on a plus vraiment besoin d'eux pour nous construire, mais on les veut virils et rasés à la fois, courageux et doux, ambitieux mais pas trop, sexy mais à l'écoute, forts et fragiles, cultivés mais instinctifs... Il faut donc garder en tête qu'ils sont faillibles tout comme nous, que leur outil est encore plus dur à contrôler que le nôtre (« hu Jolly Jumper ») donc on ne cherche plus à comparer !
  • Bref la communication est maître mot, il faut réussir à se guider mutuellement et se rassurer, et surtout éviter les pressions inutiles. Si ça n'accroche pas on aura essayé sans regrets, s'il nous met la pression et qu'on ne jouit pas ce n'est surement pas le bon partenaire car il est égoïste (cela marche aussi pour les femmes) et si on est amoureux en général le temps et l'écoute des réactions de l'autre suffira à ce que le plaisir vienne ! Le mot de la fin sera en anglais pour une fois : Don't worry, take it and enjoy it !
"Sous les jupes des filles" traite bien des préoccupations des femmes et de leur rapport au sexe, et en plus c'est drôle... Actuellement au cinéma !
"Sous les jupes des filles" traite bien des préoccupations des femmes et de leur rapport au sexe, et en plus c'est drôle... Actuellement au cinéma !

"Sous les jupes des filles" traite bien des préoccupations des femmes et de leur rapport au sexe, et en plus c'est drôle... Actuellement au cinéma !

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article

blablatine 26/06/2014 00:17

La Blablatine grandit depuis un moment déjà (le blog a 3 ans et demi), sa vie est remplie de voyages des sens comme des contrées lointaines et elle aime à partager toutes ces petites pépites qui nourrissent l'expérience, les témoignages, les réussites, les ratés, les enseignements qui en découlent... Concernant le canard, je dois remercier une certaine Florie je dirai ^^ mais elle me doit merci également grâce à un certain rabbit qui lui a évité de sauter sur le premier mâle venu, le temps de cerner son prince charmant, longtemps désiré. Du coup je pense que ça s'annule, et puis chut cher lecteur, mais des canards... il y en a eu 3 générations ! ;-) Enfin, petite confession : un canard c'est bien quand on a un chéri à distance ou pour jouer à deux (testé et approuvé) mais un orgasme canardeux ne remplacera jamais les mains vigoureuses et délicates à la fois d'un homme, les femmes recherchent d'abord la tendresse... pas la performance, c'est le sujet de l'article ! Merci, mon corps se porte plutôt bien et mon blog aussi, même si certains ont cru que les deux étaient sans vie, Blablatine est un phénix et ce blog crée tellement d'échanges et de bonheur ! To be continued... Merci pour ton commentaire jeune crapule.

crapulax 25/06/2014 19:05

Et bien elle a bien grandi la petite blablatine.... On dit merci a qui pour le canard vibrant Mlle "ça ne marchera pas sur moi il me faut un homme?" ;)
Bonne continuation dans la découverte de ton corps et dans la tenue de ton blog