Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le petit monde de Blablatine

Sexy time : la politique des risques calculés...

Sexy time : la politique des risques calculés...

En cette période électorale, j'ai choisi de mettre une touche politico-sociale au sexy time ! Bon je vous rassure, nous resterons dans la légèreté puisque je m'intéresse cette fois à notre attitude dans les prémices d'une relation amoureuse...

  • Je ne sais pas comment cela se passe pour vous, mais avant de rencontrer un homme pour un premier ou second rendez-vous, je me fixe toujours à l'esprit une sorte de sécurité, que je nommerai ici la « politique des risques calculés », parce que j'aime bien cette expression pompeuse mais aussi parce qu'elle est véridique ! Il y a tout de même des signes qui ne trompent pas.
  • Franchement, aux vues des échanges qui précèdent le rencard par texto ou mail notamment (merci noble technologie), qu'il s'agisse d'une rencontre via le net, d'un copain d'enfance, de vacances ou bien d'un collègue, on peut déjà se fixer un baromètre, un taux de réussite potentielle, ce que vous voulez qui nous oriente un minimum et nous prépare avant THE rencontre... C'est bien normal ! On plonge dans l'inconnu, forts de nos rencontres passés, de nos souvenirs heureux et de nos bleus au cœur, et au fil du temps je dirai qu'on cible de mieux en mieux ce qu'on veut et quelle énergie on a envie de mettre dans cette nouvelle relation . Selon le feeling, l'attirance, les projets que nous renvoie la personne que l'on fréquente on se comportera différemment pour préparer la suite, sans même s'en rendre compte. C'est avant tout un état d'esprit, qui permet d'être « aware » en cas de grosse complicité impromptue tout en restant prudent, et nous évite ainsi de passer pour la potiche de service trop longtemps si on commet une erreur de jugement (ça nous arrive tous un jour, la faute à l'attirance physique ça encore !).
  • Cette politique qui vise à nous protéger et nous éviter de nous emballer parce que « pas folle la guêpe, j'ai déjà donné ! » se détermine naturellement par notre instinct, qui nous donne un plus ou moins bon pressentiment dès le départ. Grâce à quelques signes comme le choix du lieu ou bien encore le cadre du bar/resto (bar miteux : salut mon vieux!) on peut prendre la température. Les filles, le mieux est de choisir un endroit que vous appréciez, qui reste un minimum neutre, et dans lequel vous vous sentirez à l'aise et en public. Après je me fixe généralement un verre, ce qui permet de tâter le terrain, tout en pouvant filer si vraiment il y a un malaise (généralement cela se sent dans les 10 premières minutes), et en pouvant également prolonger la soirée par un resto facilement sans sentir qu'on force la main à monsieur qui n'avait pas décidé d'inviter la donzelle !
  • Petit cas pratique : un adoptin a réussi toutefois à me réclamer récemment 4 euros pour faire moitié-moitié pour mon coca (mauvais signe non ?), gentleman quand tu nous tiens ! Donc premier risque calculé : le coup du verre pour tâter le terrain, second risque calculé : le retard. Dix minutes de retard c'est pas gênant, mais surtout si on s'excuse (évitons les « ah bah de toutes façons j'avais plus de trajet que toi » ou encore « ah bon tu m'attendais bah c'est bon maintenant ». C'est peu encourageant car l'intéressé ne nous montre pas vraiment son intérêt et ça promet de longues soirées « lapins » sur notre 31 qui finissent en pyjama pilou avec des crakers ! Bridget Jones sort de ce corps...
  • Troisième risque calculé : essayer d'équilibrer le temps de parole, sinon risque d'égocentrisme élevé, et ne pas aborder les sujets qui fâchent de suite (appartenance à un parti politique, les ex naturellement, la religion, ses problèmes avec le fisc, sa dernière panne sexuelle ou tout élément un peu trop intime). Si l'élu veut vous revoir, il aura bien le temps de découvrir les petits défauts, il faut quand même séduire, c'est le concept ! Par contre quatrième risque calculé : aborder les sujets qui tiennent à cœur, comme la fidélité (tout le monde n'a pas la même définition d'un couple), les projets (« je pars vivre à l'étranger dans 3 mois » ça peut toujours servir), si vous cachez un loup ou si vous en sentez un, ça risque de vite rompre la magie, mieux vaut prévenir que guérir (en pleurant devant des madeleines).
  • Enfin, après le rendez-vous, terminé le plus souvent par une bise et un sobre « à bientôt » ou « on se tient au courant », si vraiment vous souhaitez le revoir et que vous le sentez bien n'hésitez pas à prévoir une autre date ça cerne tout de suite les attentes de l'autre, si vous préférez réfléchir avec un peu de recul, adoptez le risque calculé par un simple « ok pas de soucis » et les choses se décanteront au prochain sms. Personnellement j'envoie toujours un message, même quand ça n'a pas collé, mais tout dépend des gens. C'est pourquoi il est bon de ne pas trop attendre après le message, même s'il faut prendre les devants, avec quelques formules basiques qui sous entendent ou non un autre rendez-vous c'est vite plié et ça évite les nœuds à l'estomac. Le but c'est d'y voir clair la prochaine fois et de pouvoir concrétiser un peu, de trouver l'amour, de se marier, d'avoir des enfants... Oups, non je m'égare, de concrétiser c'est déjà bien et de passer un moment plus détendu aussi !
  • En bref, je vote pour la politique des risques calculés, qui consiste à y aller, sans a priori, en vous disant « après tout qui vivra verra », mais en vous demandant un minimum ce que vous cherchez et si vous sentez que vous trouverez cela en l'autre. Tout est une question d'offres et de demandes hélas de nos jours, avec le net tout va vite, on zappe, on next, rien ne nous arrête, et si on se demandait d'abord ce que l'on veut et ce que veut l'autre, ça n'irait pas mieux ? On aura tous des défauts, des failles, mais aussi des forces qui feront craquer, vibrer, exciter... Bien entendu, il y a des rencontres maladroites qui débouchent sur de magnifiques histoires d'amour, malgré un bar miteux ou un serveur lourd dingue, mais on ne va pas se mentir, rester naturel et éviter de harceler par texto ça aide drôlement, sans pression on est toujours plus efficace ! Alors entrons dans le jeu de la séduction, en relativisant...
Sexy time : la politique des risques calculés...
Sexy time : la politique des risques calculés...Sexy time : la politique des risques calculés...

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article